Produire et utiliser des fiches CCM (Connaissances et Capacités à Maitriser)

Le professeur m’a demandé de réviser mais, qu’est-ce que je dois faire ? Qu’est ce qui est important, on a fait tellement de choses !

 

Qu'est-ce que je dois apprendre pour le DS ? Comment bien utiliser ce qu'on a fait en classe ?

 

Quand je fais un devoir, j'ai toujours l'impression que c'est différent de ce qu'on a fait en classe.

 

 

De nombreuses recherches ont montré que les élèves, en particulier ceux à faible capital culturel, ont de grandes difficultés à repérer ce qu’il y a à apprendre ; ils ne distinguent pas les situations contextuelles proposées en classe des savoirs scolaires enjeux d'apprentissage qui sont visés au travers de ces situations d'études. Faire émerger les savoirs enjeux d’apprentissage ne peut rester à la charge des élèves : c’est le meilleur moyen de favoriser ceux qui ont cerné les buts de l’école et qui sont capables de distinguer les savoirs scolaires de la situation scolaire qui a permis de les faire émerger

Dans la perspective d’aider ces élèves et de construire un savoir commun à toute la classe, le professeur peut, sur un document écrit, expliciter les connaissances et capacités à maîtriser à la fin de chaque chapitre.

La fiche doit être structurée. Par exemple en trois parties :

  • les prérequis antérieurs à la séquence en cours, nécessaires pour comprendre le chapitre. Si cela n'allonge pas trop la liste, on peut ajouter les prérequis des chapitres précédents de la séquence en cours ;
  • les connaissances à maîtriser : vocabulaire à savoir définir et à savoir utiliser, relations, propriétés...
  • les capacités à maîtriser, et le lien vers les activités, cours, exercices, TP (ou autres) dans lesquelles elles sont été mises en œuvre.

Ce document constitue une sorte de contrat entre le professeur et sa classe : les évaluations porteront sur les connaissances et capacités présentées, et les élèves doivent faire en sorte de leur donner du sens et de les maîtriser en demandant des explications, en retravaillant les cours et/ou activités, en faisant des CAPEXOS, en faisant des exercices, etc.

Pour remplir ses fonctions, cette fiche d'attendus doit impérativement être présentée et commentée par le professeur la première fois qu’il la donne aux élèves. En particulier, le professeur doit prévoir du temps pour la lecture de la fiche en classe, mais aussi pour que chaque élève puisse trouver le lien entre les capacités mentionnées et les activités menées en classe. Ce travail n’est ni habituel ni évident pour les élèves, en particulier pour les plus faibles et certains peuvent avoir du mal à se lancer. Il faut donc prévoir une plage de temps suffisante. Si c’est le professeur (ou quelques élèves seulement par un jeu de questions réponses à l’oral) qui fait les liens entre les capacités et les activités, la ressource perd une grande partie de sa fonction.

De la même façon, dans la partie connaissances, il est plus efficace pour leur mémorisation que les élèves retrouvent eux-mêmes les relations (et les unités) à connaître. Pour cela, au lieu d’écrire la relation, on mentionne sur la ressource : “relation entre longueur d’onde, période et célérité de l’onde” par exemple. L’élève pourra alors la chercher (dans sa mémoire ou dans ses documents) chaque fois qu’il consultera la ressource et petit à petit la mémoriser.

Pour tous les chapitres, il est encore utile de passer régulièrement du temps en classe pour donner du sens à ces ressources si on veut que les élèves s’approprient la démarche proposée.

On peut commencer à utiliser cette fiche en cours d’année mais ensuite, il faut de la continuité.  Le professeur peut en particulier utiliser la fiche CCM lors des corrections des devoirs.

La fiche CCM permet aussi de :

- favoriser l’apprentissage des élèves

  • aide l’élève à organiser son travail, à se centrer que ce qui est essentiel dans le chapitre
  • aide l’élève à mieux situer les points difficiles pour lui et à demander de l’aide
  • rassure l’élève qui a tendance à être perdu devant l’ampleur de ce qu’il y a « à réviser » s’il ne parvient à distinguer dans tout ce qu’il a fait en classe et chez lui ce qui fera l’enjeu d’une évaluation
  • aide l’élève à mieux comprendre ce qui va être évalué (s’il donne sens aux capacités mentionnées c’est à dire si c’est lui qui établit les liens entre les capacités et les activités réalisées en classe).

 

- favoriser la vigilance du professeur sur les enjeux d’apprentissage et lui permettre de faire des choix

  • aide le professeur à préparer son enseignement en le conduisant à sélectionner les éléments essentiels pour le savoir et sur lesquels l’élève va être évalué. Sa rédaction lui permet de vérifier que ce qui est construit en classe est bien l’essentiel choisi et à garder à l’esprit la distinction claire entre les connaissances enjeux d’apprentissage et les situations et tâches qui ont été convoquées pour faire apprendre ces savoirs.
  • conduit à rendre explicite les liens entre les connaissances, au sein d’un chapitre ou d’une année à l’autre grâce à la partie « prérequis ».

 

- améliorer les relations entre le professeur, ses élèves, et aussi les parents

  • conduit à « pacifier » des classes difficiles. L’élève ne dit plus « la question du devoir portait sur des choses que l’on n’a pas vues en classe ».
  • donne au professeur un support pour conseiller des élèves qui n’y arrivent pas et il peut aussi aider à clarifier aux parents ce que le professeur attend de leur enfant, au-delà des situations d’études ou des exercices auxquels les parents ont seulement accès parce que leur enfant viendrait demander de l’aide.

Se former dans l'action ...


SEQUENCE :
Chapitre 3 Formation d’une image à l’aide d’une lentille

AccueilDocuments élèves