ENSEIGNER
dimanche 19 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: 2nde - Chimique ou naturel ?
  -  _ (Anciens programmes)  -  Chimie

Activité 1: Tests mettant en évidence la présence de certaines EC en solution : cas du glucose

 

Définition : un test chimique est une expérience dont le résultat visible (changement de couleur, formation d’un précipité,…) permet de montrer la présence ou l’absence d’une certaine espèce chimique ou de certains ions dans l’échantillon testé.

a) Cas de l’espèce chimique glucose
Pour tester la présence de l’espèce chimique glucose dans une solution, on utilise le protocole suivant :
« Introduire 3 mL de réactif de Fehling dans un tube à essais. Chauffer le tube au bain marie en le tenant avec une pince. Quand le liquide est chaud, mais avant l’ébullition, introduire dans le tube quelques gouttes de la solution à tester (ATTENTION aux éventuelles projections)».

1. Réaliser l’expérience sur une solution de chlorure de sodium et sur une solution contenant du glucose. Observer.
2. Schématiser les expériences.
3. Pour ce test, préciser quel est l’événement observable qui correspond à la présence de l’espèce chimique glucose dans une solution.

Comportement des élèves: Tests mettant en évidence la présence de certaines EC en solution : cas du glucose

1. Les élèves réalisent et interprètent correctement ce test qu’ils ont pour certains déjà fait. Quelques réponses d’élèves à une question similaire faisant intervenir le chlorure de baryum au lieu du chlorure de sodium :

PRENOM

REPONSES

Amélie et Cyndie

dans le tube 2, quand on ajoute la solution contenant du glucose et la liqueur de Fehling, les deux éléments semblent se mélanger et forment un liquide bleu-vert homogène. Après l’avoir réchauffé, il se forme un précipité marron-rouge, qui n’est pas soluble.

Dans le tube 1, quand on ajoute à la liqueur de Fehling du chlorure de baryum, il se forme un précipité bleu avant et après avoir chauffé.

Certains élèves ont encore beaucoup de mal à distinguer l’espèce chimique présente dans un récipient, une solution contenant les ions et un mélange de solutions. De plus, ils associent une couleur à un précipité ; c’est le seul vocabulaire dont ils disposent pour décrire de manière théorique des expériences :

Julien et Paul

Après avoir effectué les expériences, on observe que le chlorure de baryum mélangé avec la liqueur de Fehling reste lui-même après l’avoir chauffé, c’est à dire il se forme un précipité bleu. Le glucose mélangé avec de la liqueur de Fehling change de couleur après l’avoir chauffé, il passe du bleu foncé au orange, rouge.

3.Les élèves relient bien un événement perceptible (ici le changement de couleur) à la présence d’une espèce chimique. C’est un lien commun à beaucoup de test ou d’expériences de chimie (dosage colorimétrique, synthèse d’espèces chimiques colorées ou insolubles…) qu’il est important que les élèves fassent.

PRENOM

REPONSES

Koralie et Sarah

La présence de l’espèce chimique glucose peut se mettre en évidence en ajoutant de la liqueur de Fehling, puis de chauffer le tout. Il doit se former un précipité orange.

La relation événement perceptible-présence d’une EC ne pose pas de problèmes aux élèves, mais quand ils cherchent à expliquer ce qu’il se passe, ils sont confrontés à des difficultés insurmontables (ils ne connaissent pas la réaction chimique). Ci-dessous une réponse d’élève dans laquelle les tentatives d’explications sont soulignées :

Yvan

La liqueur de Fehling détecte la présence de sucre. Ce liquide est bleue mais par chauffage il devient rouge brique en présence de certains sucres.

« Détecte » veut certainement traduire « réagit avec ». La nécessité du chauffage pour qu’il se produise une réaction chimique est une conception classique chez les élèves.

Corrigé: Tests mettant en évidence la présence de certaines EC en solution : cas du glucose

La solution devient « rouge brique » lorsqu’on la chauffe en présence de liqueur de Fehling.