SE FORMER
mardi 26 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: 

Ressource 2: Conséquence sur la conception et l'analyse des activités

 


Lors de la conception des activités, il ne faut pas perdre de vue la nécessité de donner à l’élève des indices lui permettant de savoir si ce qu’on lui demande relève de l’expérience ou de la théorie et des modèles ou de la relation entre l’expérience et les théories/modèles.

Spontanément, l’élève préfère se cantonner au niveau où il vient de travailler ou choisit celui qui lui est le plus familier, ou celui qu’il estime attendu par l’enseignant et ce niveau est très souvent celui des objets, des évènements, de l’expérience le cas échéant. Pour obtenir de sa part l’attitude attendue, il faut que la consigne contienne des indices suffisamment clairs.

Donner un sens à des mots comme justifier, interpréter, prévoir, expliquer nécessite que l'élève comprenne ce qui relève d’une part de la situation matérielle et d’autre part des éléments (concepts, lois, principes..) qui permettent de l’analyser. Ainsi, les justifications demandées à l’élève en activités, en TP, dans les exercices ou lors des devoirs surveillés le laissent souvent perplexe car il ne voit pas quelle est la nature de la justification demandée. Celle-ci peut faire référence à l’expérience, parfois se situer entièrement au niveau du modèle. La justification attendue nécessite parfois de mettre en relation les éléments du modèle et ceux du champ expérimental, ce qui est particulièrement difficile pour les élèves. Au contraire, l’enseignant attend une réponse très précise et n’a pas toujours conscience qu’il a implicitement fait un choix et que l’imagination de l’élève peut être très riche.

Cette nécessité d’être rigoureux dans le choix des mots et des tournures de phrases est d’autant plus importante que, trop souvent, les documents que l’élève est amené à lire n’ont pas été rédigés avec ce souci. Cette rigueur n’empêche évidemment pas d’utiliser, quand c’est possible, des termes qui fonctionnent à la fois pour décrire la situation et pour la modéliser (par exemple le terme action mais aussi vitesse, vibration…).



Pour aider l’élève à apprendre progressivement à distinguer ce qu’il se passe au niveau des objets et des événements observables de la façon de l’interpréter à l’aide des théories et des modèles, il peut être utile de fournir chaque fois que possible un texte du modèle (rédigé par le professeur, ou repris de livres ou d'autres documents). Le fait que le modèle soit fourni à l’élève sous la forme d’un document écrit l’aide à percevoir la distinction entre modèle et expérience (ou plus généralement entre modèle et situations matérielles). Il a ainsi sous les yeux, d’une part la situation expérimentale, bien réelle, et, d’autre part, le modèle rendu explicite par le document.
Ce texte du modèle fournit les termes scientifiques et contribue à aider l’élève à différencier le sens qu’ont ces mots en physique ou en chimie de celui qu’ils ont dans la vie courante ou à prendre conscience des nuances d’usage des termes (voir 2e pilier). Il constitue une partie essentielle de ce que l’élève devra faire fonctionner à long terme.
Le texte du modèle reprend des énoncés théoriques de la physique et de la chimie institutionnelle (lois de la mécanique, conservation de l’énergie, structure de Lewis...) mais il est présenté, formulé ou complété de façon à être compris par l’élève.
Les activités de modélisation s’accompagnent presque systématiquement d’une représentation symbolique qui, elle aussi, implique des choix.

La représentation impliquée dans l’activité de modélisation peut aller de la schématisation légendée proche de ce que l’élève a sous les yeux à une représentation symbolique beaucoup plus riche incluant des éléments du modèle comme c’est le cas pour une pile en chimie ou un montage d'optique, mais beaucoup plus éloignée de la situation matérielle. Chaque représentation permet de mettre en avant un ou plusieurs aspects du modèle (ou de la situation décrite) et ce choix n’est jamais anodin. Ainsi, les changements de représentations, s’ils sont explicités, aident l’élève à prendre conscience des démarches de modélisation.