SE FORMER
mardi 26 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: 

Ressource 1: Justification et explicitation du choix sur la modélisation

 

Nous cherchons à éviter un enseignement de la physique et de la chimie qui déroute de façon excessive les élèves. A cet effet, une des propositions majeures que nous faisons est de permettre aux élèves de se faire une idée de la façon dont la physique et la chimie fonctionnent, en particulier du point de vue de la modélisation. Nous explicitons, lorsque c’est possible, que l’activité essentielle du physicien et du chimiste est de mettre en relation des objets et des événements avec des modèles, ces modèles restant valides tant qu’ils ne sont pas mis en défaut par une nouvelle situation (modèle du pendule simple, modèle de Lewis, modèle des lentilles minces par exemple).
Nous sommes également amenés à rendre explicites les choix inévitables que le physicien et le chimiste font dès la description d'une situation, en fonction de l’objectif de l’étude et des modèles utilisés.



Nous considérons que souvent l'élève ne peut pas interpréter le résultat d’une expérience en se référant à un modèle car cela exige de sa part une construction difficile des relations entre la situation matérielle et le modèle. Ces relations constituent pourtant le cœur de l’apprentissage et c’est en y étant confronté que l'élève donne au modèle le sens que l’on attend, c’est-à-dire le sens qu’il a en physique ou en chimie. De plus, il peut percevoir la fonctionnalité et l'utilité d'un même modèle pour des situations matérielles apparemment très différentes.

Les passages entre niveau expérimental et modèle ne posent pas de problème à l’enseignant. qui ne décortique alors pas le cheminement souvent complexe qu’il demande à l’élève pour passer de la situation expérimentale à sa modélisation ou inversement Ses connaissances et son expérience l’empêchent parfois d’avoir conscience de sa démarche et d’évaluer la difficulté qu’elle représente pour l’élève. Effectuer cette analyse contribue à apprécier la complexité de ce qui est demandé à l’élève et éviter de le placer devant une tâche insurmontable qui le rebutera. Cela demande au concepteur ou à l’enseignant de mettre de côté provisoirement son savoir afin de se mettre le plus près possible de la position de l’élève.