SE FORMER
mardi 26 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Axe 4 - Outils de diagnostic et d'évaluation

Ressource 1: Evaluation des compétences transversales

 

La pratique que nous proposons consiste à fournir aux élèves des grilles de connaissances et savoir-faire transversaux, pour la plupart propres à l’enseignement de physique et chimie.

L’élève prend connaissance de cette grille soit vierge, dès le début de l’année ou juste avant le premier devoir, soit renseignée lors de la remise du premier devoir. Elle est un moyen d’expliciter des objectifs communs sur une année ou tout au moins sur une durée plus longue que celle d’un thème au programme (ce ne sont pas des compétences d’optique, de mécanique, ou de cinétique chimique…).

Pour chaque élève, l’enseignant rend avec chacun des devoirs une grille personnalisée : à chaque item, il attribue un niveau de maîtrise ou d’acquisition (par exemple non maîtrisé, partiellement maîtrisé, ou maîtrisé). La dénomination de ces différents niveaux peut être facilement modifiée à l’initiative de l’enseignant. Elle doit être expliquée aux élèves lors de la première utilisation. Dans le même ordre d’idées, les compétences sont repérées ici par un intitulé volontairement court qui ne doit pas exclure de définir précisément ce qu’il sous-entend.

Sur chaque devoir rendu, on pourra donc trouver une grille de ce type :

Le renseignement de cette grille n’aide pas l’enseignant à noter quantitativement mais à mieux percevoir les compétences de l’élève qui ne sont pas directement liées au contenu enseigné. Cela donne à l’élève un outil pour prendre conscience de ce qui semble acquis et de ce qui reste à acquérir.

Nous avons cherché à limiter le nombre des compétences transversales évaluées, en ayant bien conscience que les compétences transversales sont très dépendantes du contrat mis en place. Celles inscrites au BOEN servent cependant de référence, même si leur nombre est beaucoup trop grand pour qu’on puisse les intégrer toutes à une telle pratique. Nous avons donc listé celles qui nous paraissent indispensables.

Certains items peuvent ne plus être évalués en cours d’année, si l’on observe par exemple que la compétence semble maîtrisée pour la quasi-totalité des élèves.