SE FORMER
mardi 26 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Axe 3 - Balises des situations d'enseignement

Ressource 4: Balise M4 : l’élève dispose du texte du modèle (nouveau pour lui) concernant la partie dès le début de l’activité

 

Ces situations consistent en l’introduction frontale d’un nouveau modèle ou d’un nouvel élément du modèle. L’élève dispose du texte de ce modèle dès le début de l’activité et l’essentiel pour lui est de lui donner du sens.

Atouts

1. Une introduction frontale du modèle permet parfois de gagner du temps en limitant les initiatives de l’élève. Ce temps gagné peut être mis à profit pour des activités qui permettront à l’élève de donner plus de sens au modèle.

Par exemple, on peut procéder de cette manière en introduisant d’emblée l’énergie comme une grandeur qui se conserve et demander ensuite à l’élève d’analyser des situations matérielles en faisant fonctionner ce principe.

2. Voir atout 2. associé à la balise M2 (lors des situations auxquelles renvoient les balises M2 et M3, l’élève dispose dans les deux cas d’un texte écrit du modèle (cette caractéristique correspond à un atout commun). L’essentiel du travail pour l’élève consiste ici à donner du sens à un modèle nouveau pour lui.

Risques

1. L’élève découvre un nouveau modèle. Les mises en relation qu’il aura à effectuer risquent de lui poser plus de problème que le professeur peut le penser et plus que lors d’une situation pour laquelle le modèle est déjà connu et appris (balise M2). Il est nécessaire de donner du temps à l’élève pour qu’il puisse effectuer de multiples allers et retours entre le modèle et la situation expérimentale. L’activité consistant à se référer à un modèle, surtout s’il est nouveau, pour rendre compte d’une situation exige beaucoup de rigueur de sa part. Il doit valider chacune de ses initiatives en s’y référant. C’est sans doute l’une des tâches les plus caractéristiques de l’enseignement de la physique et de la chimie. Pour l’obliger à le faire, le professeur a intérêt à demander explicitement à l’élève de se référer au modèle et de citer les éléments du modèle auxquels il se réfère dans sa réponse.

2. Une présentation frontale d’un modèle permet moins facilement de justifier les choix et les raisons des choix faits par les physiciens comme cela est le cas des situations permettant d’introduire ce modèle. Une telle présentation risque de revêtir un aspect dogmatique. En effet, les possibilités d’initiatives de l’élève sont plus réduites et il peut moins facilement comparer ses propres solutions à celles que lui propose l’enseignant par le biais du modèle.

3. Après la présentation d’un nouveau modèle ou d’un nouvel élément d’un modèle, il est souhaitable d’en montrer à l’élève la nécessité ou l’intérêt. De même, un changement de modèle doit être explicité et justifié. L’élève doit en effet comprendre qu’une même situation expérimentale peut s’interpréter de différentes façons selon la question que l’on se pose et selon le modèle auquel on se réfère.