SE FORMER
dimanche 19 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Axe 3 - Balises des situations d'enseignement

Ressource 2: Balise M2 : l’élève est invité à se référer à un ou des modèle(s) vu(s) antérieurement

 

Cette balise renvoie à des situations pour lesquelles le modèle utilisé a été introduit auparavant, soit lors de séances précédentes soit l'année précédente. Il s’agit donc d’une familiarisation avec un modèle que l’élève est censé connaître et dont il dispose dès le début de l’activité. Ce modèle est soit déjà appris soit disponible sous forme écrite car distribué lors d’une séance antérieure.

Atouts

1. L’élève fait ici fonctionner un modèle antérieur mais qui est encore récent et qu'il n’a pas fait forcément fonctionner sur beaucoup de situations. Il peut aussi s’agir du rappel d’un modèle vu une année précédente et qui risque d’être en partie oublié. Ces situations permettent donc d’asseoir des connaissance s afin d’assurer une transition entre le ou les modèles disponible(s) et le(s) modèle(s) enjeu(x) de la partie en cours.

2. L’utilisation sur une situation d’un modèle déjà rencontré contribue à aider l’élève à prendre conscience que la physique et la chimie mettent en jeu des situations matérielles et des modèles. Les conditions favorables à cette prise de conscience, forcément progressive et lente, sont particulièrement réunies lors de ces situations car le modèle, déjà connu, pose moins de problème à l’élève. La présence simultanée d'un dispositif expérimental et du texte du modèle (présent physiquement ou appris) facilite les opérations de mises en relation entre les deux. En particulier, disposant d’un tel texte, l’élève peut tester la conformité de son analyse avec le modèle ou se livrer à des activités de prévisions qu’il peut valider.

3. Ce type de situation permet également de sensibiliser l'élève à la notion de champ de validité d'un modèle. Il est en effet possible de mettre en évidence l’augmentation du champ de validité du modèle déjà connu, en l’utilisant sur une situation nouvelle, ou encore l’emboîtement ou l’interdépendance de certains modèles.

Par exemple les modèles des différents instruments d’optique étudiés en enseignement de spécialité sont élaborés à partir du modèle des lentilles minces qui, lui-même, est élaboré à partir du modèle de l’optique géométrique/lois de Descartes.

Il est également possible de proposer une situation qui sort du champ de validité du modèle, ce qui débouche alors sur une activité qu’on peut aussi balisé avec la balise M3.

Risques

1. L’élève n’a pas forcément encore assimilé un modèle introduit antérieurement et l’enseignant risque de sous-estimer les difficultés de mise en relation de ce modèle avec la situation matérielle.

2. Lorsqu'on présente à l'élève un modèle vu lors des années précédentes, celui-ci peut être très long et il faut permettre à l'élève de s'y repérer.