SE FORMER
mardi 26 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Axe 3 - Balises des situations d'enseignement

Ressource 3: Balise M3 : l’élève découvre un nouveau modèle ou un nouvel élément d’un modèle comme un aboutissement de l’activité

 

Ce sont des situations relativement classiques qui aboutissent à la définition d’une nouvelle grandeur (comme le travail en mécanique), à l’introduction d’un nouvel élément du modèle (le théorème de l’énergie cinétique) ou même d’un nouveau modèle (le modèle énergétique, le modèle des gaz, etc.).

Atouts

1. Pour ce type de situations, le cheminement de l’élève s’effectue globalement de l’expérience vers le modèle (même si en réalité, il peut se traduire localement par une succession d’aller-retour). Ce cheminement présente l’avantage de partir d’une position pour laquelle l’élève se sent relativement à l’aise s'il est familier de la situation.

2. L’introduction du modèle ou d’un élément du modèle à partir d’une expérience permet plus facilement de justifier les choix et les raisons des choix faits par les physiciens lorsqu’ils ont créé ce modèle. On est alors proche d'une démarche inductive.

Risques

1. L’introduction du modèle à partir d’une situation expérimentale prend souvent du temps mais l’élève risque d’être déconcerté si le modèle est induit trop rapidement. Il y a alors risque de limiter l’imagination de l’élève et sa capacité à prendre des initiatives.

2. Une fois l’introduction faite, l’enseignant risque de ne pas donner suffisamment de sens au modèle ou n’en fasse pas sentir l’intérêt en n’étendant pas son domaine de validité.

3. La généralisation du modèle à l’ensemble du champ de validité comporte une part d’arbitraire qui peut dérouter l’élève. Il est sans doute préférable de ne pas passer sous silence cet aspect, classique dans l’enseignement de physique-chimie.

4. L’élève ne doit pas être amené à penser qu’on a « démontré » le modèle mais qu’on l’a inféré le plus souvent à l’aide d’une situation ad hoc.

5. Les risques de déconcerter l’élève sont majeurs dans ce type de situation car l’enjeu peut ne pas lui apparaître. En effet, les choix de l’expérience et des questions sont dictés par un modèle ou un élément de modèle dont l’élève ignore tout.

6. Il y a risque pour l’enseignant de mal apprécier la complexité du cheminement qui conduit de la situation expérimentale au modèle. La proximité entre modèle et situation expérimentale est très forte pour l’enseignant mais pas pour l'élève. Le pas qu'il a à franchir peut être trop grand, ce qui risque de limiter son adhésion ou de le faire renoncer.