ENSEIGNER
mercredi 22 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: L'air qui nous entoure
  -  _ (Anciens programmes)  -  Physique

Exercice 7: Pression de l'air ''n'importe où''

 
Si on bouche la seringue, qu’on tire le piston puis qu’on le lâche, il reprend sa position initiale.
  1. Interpréter en terme de forces ce mouvement du piston.
  2. En utilisant le §2 du modèle macroscopique des gaz, justifier qu’on puisse parler de pression de l’air extérieur.
  3. Comment peut-on interpréter microscopiquement la pression de l’air à l’extérieur de la seringue.
  4. Comment peut-on interpréter microscopiquement la pression de l’air n’importe où à l’extérieur de la seringue.


But: Pression de l'air ''n'importe où''

Au cours des activités précédentes, la pression a toujours été envisagée pour un gaz dans une enceinte fermée. Cet exercice a pour but d’amener l’élève à étendre le modèle pour interpréter du point de vue microscopique la pression d’un gaz " n’importe où ".

Corrigé: Pression de l'air ''n'importe où''

a. La force exercée par l’air sur le piston, à l’extérieur, est plus grande que la force exercée par l’air sur le piston, à l’intérieur de la seringue.
b. La force pressante de l’air à l’extérieur de la seringue est la force que l’air extérieur à la seringue exerce sur le piston. On peut donc parler de pression à l’extérieur de la seringue.
c et d. La pression est liée au nombre de chocs de molécules sur une paroi donnée. Pour interpréter microscopiquement la pression de l’air en un point quelconque à l’extérieur de la seringue, on peut imaginer les chocs des molécules sur une paroi fictive placée en ce point. La pression en ce point serait liée au nombre de chocs sur cette paroi et à sa surface.
D’ailleurs, quand on veut mesurer la pression en un point quelconque, on place en ce point une paroi (bien réelle celle-ci) de surface connue – celle de la sonde du pressiomètre.