ENSEIGNER
dimanche 19 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Décrire l'Univers
  -  Seconde (Seconde (prog. 2010) )  -  Physique/Chimie

Activité 2: Questions scientifiques et questions non scientifiques

 
Classer les questions suivantes en deux catégories :
A- la science ne peut pas apporter de réponse B- la science a pu ou peut apporter des réponses 
B- Questions auxquelles la science a été ou est en mesure d'apporter des réponses

A
La science ne peut pas apporter de réponse
B
La science a pu ou peut apporter des réponses
1. L'univers a-t-il été créé ?

2. Comment prévoir le mouvement d'un objet en tenant compte des actions de son environnement sur lui ?

3. L'Homme est-il la forme la plus aboutie du vivant ?

4. Que deviendra l'humanité dans 100 000 ans ?

5. Le rayonnement solaire est-il illimité dans le temps ?

6. Est-ce que Dieu existe ?

7. Comment expliquer la présence de nombreux fossiles qui ne correspondent à aucun animal connu actuellement ?

 8. Faut-il être bon avec ses semblables ?


9. Les montagnes jeunes sont-elles plus esthétiques que les montagnes anciennes ?

 10. Peut-on expliquer que certains produits chimiques dopant sont plus efficaces que d'autres ?

11. Cette musique est-elle belle ?

12. Est-ce que l'énergie nucléaire va devenir prédominante dans le siècle qui vient ?

13. L'univers a-t-il toujours existé tel que nous le connaissons aujourd'hui ?

14. Comment les êtres vivants arrivent-ils à « vivre » et à se reproduire ?

15. Vivons-nous dans des sociétés qui souffrent d'un manque de culture scientifique ?

16. Comment le soleil émet-il sont énergie ?

17. A quelles distances du soleil sont situées les planètes du système solaire ?

18. Quand et où sera visible la prochaine éclipse de soleil ?

19. Comment se sont formées les montagnes ?

20. Peut-on repérer la présence et localiser une tumeur dans le corps humain ?



Et maintenant ?

Comprendre l'univers c'est tenter de connaitre les différents types "d'objets" qui le composent et la façon dont évoluent ces objets, spatialement (!) mais aussi temporellement. Pour ceci il est nécessaire : 
  • D'être capable d'interpréter les observations qui ont été faites et améliorées depuis que l'Homme s'intéresse à l'univers, en élaborant et en testant des modèles scientifiques. Les observations ont d'abord été faites à l'œil puis avec des instruments d'optique complexes, on a d'abord observé de la lumière visible puis des informations non "visibles" (ultraviolet, infrarouge, gamma, rayons X…).
  • De comprendre de quoi est constituée la matière qui compose ces "objets" de l'univers au niveau microscopique : les modèles de fonctionnement microscopique de la matière permettent de comprendre et de prévoir certaines observations.
  • De comprendre la façon dont les différents "objets" se déplacent et le lien avec les interactions que ces objets ont entre eux. C'est ce que permettent les modèles de mécanique.
Ainsi, l'étude de l'univers pose des questions qui sont traitées en faisant appel à différents domaines scientifiques. Ces domaines permettent de traiter d'autres sujets que l'univers.
Certains seront abordés cette année :
- la mécanique (étude des mouvements et des interactions
- l'optique (étude des signaux lumineux et des instruments d'observation)
- la chimie (étude de la transformation de la matière à partir de l'atome)
D'autres ne seront pas abordés cette année, comme par exemple la radioactivité (étude des transformations de la matière au niveau du noyau atomique).

But: Questions scientifiques et questions non scientifiques

Le but de cette activité est de développer une réflexion sur le fonctionnement de la physique et plus généralement des sciences expérimentales sur une question qui en général intéresse les élèves.
Plus largement cette activité vise à développer la culture scientifique du citoyen (et aussi du futur scientifique). Elle permet de prendre conscience que la science (et en particulier la physique et la chimie) ne peut pas répondre à n’importe quelle question.
Ainsi dans les débats publics de nos sociétés actuelles, ce type d’activité peut éclairer l’élève sur certaines positions prises et qu’on en peut pas se situer dans l’alternative la science répond à tout ou à rien.