ENSEIGNER
vendredi 24 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: Représentation visuelle du monde
  -  _ (Anciens programmes)  -  Physique

Activité 2: L'oeil comme outil de réception de l'informatioin

 
On donne ci-contre le schéma de l'œil, similaire à celui vu en SVT. Le physicien s’intéresse à trois parties de l’œil :
• la pupille : elle peut être considérée comme un trou délimité par l’iris à travers lequel la lumière peut passer.
• le cristallin : il peut être considéré comme une lentille.
• la rétine : c'est le "fond" de l'œil sur lequel la lumière arrive. Sa surface est de 15 cm2 environ. Toute la lumière qui entre dans l'œil arrive sur la rétine. La perception par le cerveau est liée à la lumière qui arrive sur la rétine.
1) Légender le schéma en y indiquant la pupille, le cristallin et la rétine.
2) Même avec un seul œil, de votre place, vous voyez le tableau. Comment interpréter ceci à l'aide des conclusions de l'activité 1 et de la constitution de l'œil ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement optique de l'œil, on utilise une maquette qui comprend :
• Un trou jouant le rôle de la pupille
• Un papier calque jouant le rôle de la rétine
• Une lentille jouant le rôle du cristallin ; on peut mettre ou ôter cette lentille dans la maquette.
3) Indiquer dans le tableau ci-dessous ce qu'on voit sur le papier calque lorsqu'on regarde un objet éloigné puis un objet proche.


Modélisation d'un objet étendu.
En physique on modélise un objet lumineux étendu par un grand nombre de point lumineux. Chaque point de l'objet est considéré comme une source de lumière.

4) Prendre un point quelconque sur l'objet. De la lumière part de ce point. Représenter le faisceau de lumière issu de ce point et passant par le trou. Du point de vue optique, pour savoir si on voit l'objet en entier, il faut vérifier que de la lumière arrive sur la rétine en provenance de tous les points de l'objet. On peut se contenter de ne représenter que la lumière issue de deux extrémités de l'objet, qu'on représente ci-dessous par le segment AB.
5) Représenter le faisceau de lumière issu de A puis issu de B et passant par le "trou" (modélisant la pupille).
6) En déduire ce qui vous semble permettre, parmi les caractéristiques de l'œil, les différentes observations suivantes :

7) En changeant de lentille, essayer d'obtenir quelque chose de nette sur l'écran à partir d'un objet proche.
8) Comparer les formes des deux lentilles utilisées.
9) En déduire une propriété du cristallin qui permet d'interpréter qu'on arrive à voir net des objets éloignés et des objets proches.