ENSEIGNER
dimanche 19 novembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: 2nde - Chimique ou naturel ?
  -  _ (Anciens programmes)  -  Chimie

Activité 3: Séparation et détermination du nom de l’espèce chimique synthétisée

 

Séparation

En utilisant le protocole de la fiche méthode, filtrer sous vide le contenu du ballon.

Récupérer le solide dans une coupelle et le filtrat dans un bécher (le mot filtrat est expliqué dans la fiche méthode jointe)

Détermination du nom de l'espèce chimique synthétisée :

a. Compte tenu des informations données dans le tableau, déterminer les ions qui ont permis de former le solide jaune. En déduire son nom. Afin de vérifier ce qui vient d'être trouvé, on se propose de faire quelques tests sur le filtrat.

b. Prévoir si les ions sulfate sont susceptibles d’exister dans ce filtrat

c. Tester la présence, dans le filtrat, des ions sulfate. Comparer le résultat du test à la prévision effectuée à la question précédente. Proposer une explication à une éventuelle différence.

d. Tester la présence des ions fer dans le filtrat. Le résultat de ce test est-il conforme à ce qui a été vu précédemment ?

e. Décrire avec une phase la transformation chimique observée pendant ce TP.


Corrigé: Séparation et détermination du nom de l’espèce chimique synthétisée

a. Les ions susceptibles de s’associer sont les ions fer et les ions oxalate, ou/et les ions sulfate et les ions ammonium. Le tableau indique que les ions sulfate et les ions ammonium coexistent en solution, donc le nom du solide jaune est l’oxalate de fer.

b. Les ions sulfate coexistent en solution avec les ions ammonium, donc on peut les retrouver dans le filtrat.

c. Le test est positif. Il reste bien des ions sulfate dans le filtrat.

d. Si l’excès d’oxalate d’ammonium a été respecté, le test des ions fer est négatif. Il n’y a plus d’ions fer dans le filtrat, ils se sont tous associés avec les ions oxalate. Ceci conforte l’hypothèse selon laquelle le précipité obtenu était de l’oxalate de fer.

e. « Les ions fer et les ions oxalate se sont associés pour former (donner) l’espèce chimique oxalate de fer », ou « on a synthétisé l’espèce chimique oxalate de fer à partir des ions fer et des ions oxalate ».

Savoir: Séparation et détermination du nom de l’espèce chimique synthétisée

b. Cette question, liée à la suivante, permet à l’élève de suivre une démarche scientifique. En faisant une prévision, il est amené à utiliser un modèle (juste ou faux) qu’il va ensuite confronter à l’expérience pour éventuellement le compléter ou le modifier. Ceci est important pour l’aider à donner du sens à ce qu’il fait.

d. Il se peut que le test donne un précipité brun, probablement dû à des ions fer III présents dans le PPP de départ (ou formés). Si tel était le cas, il faudrait faire réfléchir les élèves sur la