ENSEIGNER
samedi 23 septembre 2017
icar Vesion anglaise

THEME: 2nde - Chimique ou naturel ?
  -  _ (Anciens programmes)  -  Chimie

Activité 4: Exemples de tests mettant en évidence la présence de certains ions en solution

 

Le tableau suivant résume quelques résultats des expériences réalisées dans le TP « Espèces chimiques ioniques » :

Cations

ions sulfate

ions hydroxyde

ions chlorure

ions baryum

s’associent en solution

(précipité blanc)

s’associent en solution

(précipité blanc)

coexistent en solution

ions cuivre

coexistent en solution

s’associent en solution

(précipité bleu)

coexistent en solution

ions sodium

coexistent en solution

coexistent en solution

coexistent en solution

A l’aide du tableau et du modèle des ions qui s’associent en solution, proposer une ou plusieurs expérience(s) permettant de montrer :

- la présence des ions cuivre dans une solution.

- la présence des ions sulfate dans une solution.


Comportement des élèves: Exemples de tests mettant en évidence la présence de certains ions en solution

Quelques réponses d’élèves qui font souvent référence au TP sur les espèces chimiques ioniques et non-ioniques, dans lequel les élèves ont vu la précipitation de l’hydroxyde de cuivre :

PRENOM

REPONSES

Caroline et Lucie

Mettre dans le tube à essais où se trouve la solution, de l’hydroxyde de sodium. Si il se forme un précipité bleu, l’ion cuivre est présent.

( Mettre dans un autre tube à essais contenant la solution initiale, du chlorure de sodium. Si la solution est homogène, il est possible qu’il s’agisse de chlorure de cuivre. puis mettre de l’eau dans la solution, si le mélange est homogène, cela prouve qu’il y a du sulfate de cuivre dans le tube à essais. )

Les ions baryum provenant de l’espèce chimique baryum s’associent en solution avec les ions sulfate provenant de l’espèce chimique sulfate de sodium pour donner l’espèce chimique sulfate de sodium, donc mettre du chlorure de baryum dans la solution, si les solutions sont solubles, alors l’ion sulfate est présent. Ainsi la solution initiale est le sulfate de cuivre.

Rémi

A partir de l’expérience n°1, on sait que si on ajoute de l’hydroxyde de sodium à du sulfate de cuivre dans une solution aqueuse, on obtient alors un précipité solide donc insoluble.

Il suffit alors de mettre de l’hydroxyde de soude (soluble quand il est seul) dans la solution aqueuse. si on obtient un précipité solide, par conséquent insoluble, c’est que l’on a détecté la présence de sulfate de cuivre dans la solution.

Corrigé: Exemples de tests mettant en évidence la présence de certains ions en solution

Pour les ions cuivre, il suffit d’ajouter à la solution une solution contenant les ions hydroxyde car c’est la seule combinaison du tableau qui permette la précipitation.

Pour les ions sulfate, il faut ajouter une solution contenant les ions baryum. Si un précipité se forme, il faut vérifier, avec par exemple une solution de chlorure de cuivre ou de sulfate de cuivre, qu’il n’est pas dû à la présence des ions hydroxyde en solution.